Le Projet d’Atténuation des Effets du Stress Hydrique présente le bilan partiel de la mise en œuvre de ses activités

La principale mission assignée au PASHF est de contribuer à la valorisation des ressources fauniques en assurant la satisfaction des besoins en eau des populations animales. Cela passe par la réalisation d’aménagements hydrauliques dans les aires de protection de la faune. Ainsi, de 2017 au premier semestre de l’année 2018, plusieurs activités ont été effectuées sur le terrain dont :
- la réalisation de cinq (05) nouvelles mares ;
- le curage de neuf (09) anciennes mares ;
- la réalisation de sept (08) nouveaux forages à pompage solaire comme ce qui a été donné voir sur le site de la mare aux crocodiles sacrés de Sabou dans la province du Boulkiémdé ;
- l’acquisition de deux (02) véhicules 4 roues et de quatre-vingt-dix (90)motos ;
- et la réalisation d’un inventaire faunique.


C’est ce qu’on retient du contenu du rapport d’activités à mi-parcours du Projet d’Atténuation des effets du Stress Hydrique sur la grande Faune au Burkina Faso (PASHF). Un rapport présenté aux participants le 18 juillet 2018 à Koudougou au cours d’un atelier présidé par le Secrétaire Général du ministère en charge de l’environnement, Docteur Sibidou Sina. 
Des acquis certes, mais les niveaux d’exécution physique et de décaissement des fonds alloués à la réalisation des activités restent en deçà des attentes, de l’avis du coordonnateur du projet, Isidore SAMA. Les causes se résument à l’abandon ou la non-exécution de plusieurs travaux par les entreprises, et la signature tardive des marchés due au déblocage tardif des fonds. 


Au regard des difficultés rencontrées dont les conséquences pourraient porter un coup sur la mise en œuvre du projet, les participants à l’atelier ont formulé une recommandation. Elle consiste à la mise en place d’un comité qui se chargera de plaider auprès du ministère en charge des finances en vue d’un allègement de certaines procédures de passation des marchés afin de permettre la réalisation des forages prévus dans le programme du PASHF.